Combattants de
la Liberté au Tchad

Nous défendons la justice et la démocratie dans notre pays.
Nous croyons au pouvoir collectif

Tchad

Le mouvement
« Combattants de la Liberté au Tchad »

Principes fondamentaux

Objet du Parti

Le mouvement « Combattants de la Liberté au Tchad » est une organisation politique dédiée à la promotion de la liberté, de la justice et des droits de l’homme au Tchad. Fondé par un groupe de militants engagés, notre mouvement vise à défendre les valeurs démocratiques et à lutter contre toute forme d’oppression. À travers des actions de sensibilisation, de plaidoyer et de mobilisation, nous œuvrons pour un Tchad libre, équitable et prospère pour tous ses citoyens. Rejoignez-nous dans notre lutte pour un avenir meilleur pour le peuple Tchadien.

Idéologie

Combattants de la Liberté au Tchad, s’attache à promouvoir une doctrine pragmatique, qui ne se confond avec aucune des idéologies historiquement reconnues : socialisme, communisme, libéralisme, etc.

La seule cause qu’entend défendre le Parti est l’intérêt du peuple tchadien, lequel intérêt réside dans le compromis entre :

  • laliberté des citoyens, aussi bien dans leur vie privée que dans leur activité professionnelle, dans leurs convictions intimes que dans leur expression publique ;
  • le respect par chacun de l’ordre public garantissant la cohésion sociale et l’épanouissement de tous ; la reconnaissance du rôle primordial de l’Etat dans le développement économique et social, dans la consolidation de la Nation tchadien, dans le maintien de la paix et de
    la sécurité, ainsi que dans le rayonnement du TCHAD à travers le monde.
    Combattants de la Liberté au Tchad n’exclut de travailler avec aucune organisation publique ou privée, politique ou de la société civile, quelle que soit son idéologie officielle, sous la triple réserve :
  • d’une totale convergence du point de vue des valeurs ; de la conformité aux lois et règlements du TCHAD ; du bénéfice exclusif pour le peuple sénégalais.

Vision

Combattants de la Liberté au Tchad prône la nécessité de trouver de nouvelles voies de développement économique et social car depuis plus de 50 ans, quels que soient les gouvernements en place, les politiques publiques empruntent les mêmes schémas, avec la même forte dépendance-soumission à extérieure. Ces schémas ont largement prouvé leur inefficacité, voire leur caractère nuisible, et il faudra du courage politique pour rompre d’avec et inventer une nouvelle gouvernance économique et sociale.
Pour y arriver, il nous faut opérer une rupture systémique, qui diffère d’une simple opération de changement de dirigeant par le mécanisme de l’alternance : ce qu’il faut au TCHAD, c’est plutôt une véritable alternative